Le club-ciné de la MJC partenaire de la quinzaine lusophone

PARTAGER

Mardi 3 avril à 20h30

« Todos os sonhos do mundo » 2017 de Laurence Ferreira Barbosa. « Tous les rêves du monde » (1h48)
Pamela est une jeune portugaise de la deuxième génération, née ici en France. Empêtrée dans ses contradictions, ses échecs et l’amour absolu pour sa famille, elle se sent perdue et paraît incapable d’imaginer comment elle pourrait vivre sa vie… Surtout qu’elle n’aime que jouer du piano et patiner sur la glace. Elle va pourtant trouver son propre chemin entre France et Portugal

Mercredi 4 avril à 20h30

« A fabrica de nada » 2017 de Pedro Pinho. « L’usine de rien » (2h57)
Une nuit des travailleurs surprennent la direction en train de vider leur usine de ses machines. Pour empêcher la délocalisation de la production, ils décident d’occuper les lieux. A leur grande surprise, la direction se volatilise laissant au collectif toute la place pour imaginer de nouvelles façons de travailler, dans un système où la crise est devenue le modèle de gouvernement dominant. Un film entre fable, comédie syndicale et documentaire.

Jeudi 5 avril à 20h30

« Sexo, pregações e politica » 2016 d’Aude Chevalier-Beaumel et Michaël Gimenez. « Sexe, prêches, et politique » (1h10)
Le Brésil aime vendre une image de sa société où la sexualité est libérée et les orientations sexuelles respectées. Mais le même Brésil se révèle être un pays très conservateur, où les femmes meurent des conséquences de l’interdiction de l’avortement, et où le plus grand nombre de meurtres d’homosexuels et transsexuels se produit dans le monde.

Vendredi 6 avril à 18h20

« As boas maneiras » 2018 de Marco Dutra et Juliana Rojas. « Les bonnes manières » (2h15)
Clara une infirmière solitaire de la banlieue de Sao Paulo est engagée par la riche et mystérieuse Ana, pour être la nounou de l’enfant dont elle va accoucher. Alors que les deux femmes se rapprochent petit à petit, la future mère est prise de crises de somnambulisme.
Est-ce une romance ? Un conte ? Un film de monstres ? Une chronique sociale ? Le film est tout cela à la fois, sans ne jamais sembler artificiel pour autant. Les deux réalisateurs se jouent des codes et construisent un univers profondément ancré dans le réel, et superbement surnaturel.
Prix spécial du jury Locarno 2017, mention spéciale à Biarritz, prix du public « Etrange festival » Paris 2017

Dimanche 8 avril à 20h30

« Tabou » 2012 de Miguel Gomes (1h50)
Aurora, une vieille dame au fort tempérament, sa femme de ménage cap-verdienne Santa, et sa voisine Pilar dévouée à de bonnes causes, partagent le même étage d’un immeuble à Lisbonne. Lorsque Aurora meurt, les deux autres prennent connaissance d’un épisode de son passé dans une Afrique de film d’aventures.
Séisme émotionnel, poétique et cinématographique.

Mardi 10 avril à 20h30

« As boas maneiras » 2018 de Marco Dutra et Juliana Rojas. « Les bonnes manières » (2h15)
Nous aurons le plaisir d’accueillir l’actrice principale du film, Isabel Zuaa, qui répondra à nos interrogations et partagera avec nous le verre de l’amitié, offert par le comité de jumelage, Millau/Mealhada.

Mercredi 11 avril à 18h20

« Sexo, pregações e politica » 2016 de Aude Chevalier-Beaumel et Michaël Gimenez (1h10) « Sexe, prêches et politique »

Contact : clubcinemjc@hotmail