Accueil Langues et Culture Club ciné : Les Amis du 7e Art Une journée sur le thème de la rencontre avec l’ACSA et le...

Une journée sur le thème de la rencontre avec l’ACSA et le Club-Ciné

PARTAGER

A 15h à la salle René Rieux, conférence autour du film « Le dernier berger du Causse Méjean » de Renaud Dengreville.

On ne présente plus Renaud Dengreville ce « trappeur » d’images qui parcourt inlassablement le territoire pour nous offrir des paysages et des moments de vie inoubliables.

Il nous fera partager la vie de Christian (76 ans) dernier représentant des bergers du Causse dont la connaissance des lieux et des animaux leur conférait une science en voie de perdition…

Christian, dernier représentant des bergers du Causse.

Et cerise sur le gâteau, nous aurons la chance de voir ce jour-là le très beau film insolite et facétieux d’Agnès Varda qui a connu un beau succès au festival de Cannes 2017.

A 20h30 au cinéma de Millau, « Visages, Villages » (Œil d’or du meilleur documentaire au Festival de Cannes 2017).

Agnès Varda et JR sont allés à la rencontre d’anonymes, de gens dits « ordinaires », que l’on verra dans le film. Agnès Varda est partie en goguette sur les routes de France avec l’artiste JR. A 89 ans, enroulée dans des étoffes fleuries, elle promène sa curiosité ravie à la rencontre d’anonymes, pour recueillir leurs histoires, avec l’inépuisable enthousiasme qui l’anime sitôt qu’elle a une caméra dans les mains. De leur périple les deux compères ramènent un road-movie célébrant l’exploration, la rencontre, l’écoute, la joie, et la malice.
« Pour moi ce fut un cadeau, raconte Agnès Varda. Fatiguée et âgée, l’extravagance est plus importante pour moi que la gentillesse et les bonnes manières. »

Le Club Ciné avait fait part de ses projets à Agnès Varda, voici sa réponse :

Paris, 24 mai 2018
Votre conférence « Le dernier berger du Causse Méjean » me fait penser à « Cornélius, le meunier hurlant » qui sort aussi en ce moment. Il me semble qu’on veuille ne pas oublier ceux qui font des métiers qui disparaissent.
Quant à « Visages, Villages », le facteur que nous avons filmé était en pleine activité, et les fabricants de fromages de chèvre, qui ont des troupeaux, s’exprimaient clairement sur le sujet des cornes que JR et moi avons traité. On a ensuite collé une grande et belle chèvre avec des cornes.
Mes meilleurs vœux pour la projection et les débats qui s’ensuivront. Je m’associe en pensée, car quand on parle de cinéma, c’est toujours intéressant quand les avis sont partagés aussi.
Je ne peux que vous souhaiter une bonne chance pour votre projection. »

PARTAGER
Article précédentVolley : Les derniers résultats